Gay et québécois

Comédie sociale sur l’acceptation de l’homosexualité par la famille, la société et la personne elle-même, C.R.A.Z.Y. est surtout agréable pour sa dimension humoristique. Chronique familiale aigre-douce, il tire sa force du portrait social et satyrique d’une famille québécoise dominée par un père caricatural porteur de valeurs qui prêtent à rire. Filmé dynamiquement en multipliant les effets de caméra et en exploitant efficacement une bande son très rétro, C.R.A.Z.Y. louche efficacement vers le style Scorsese tout en restant dans le domaine social. Toutefois, hormis l’ironie, on retire finalement peu de choses d’un récit qui lorgne par moment vers un psychodrame amer déforcé par l’humour. Si les portraits des personnages et de la société québécoise (qu’on imagine fidèle) sont bien croqués, il manque une manière de les mettre en perspective autrement que par la caricature. La vision du film est donc un bon moment mais on en ressort plus réjoui par sa drôlerie que touché par son sujet.

Critiques récentes

Top critiques 0 | 10