Le Journal

Particulièrement intéressé par le monde de la presse et des médias, et toujours marqué par l’incontournable "Les hommes du président", j’étais curieux de voir cette comédie tournée dans les coulisses d’un journal local américain. Bien m’en prit, car j’ai passé un bon moment à découvrir une histoire romanesque plaisante, celle d’un journaliste tourmenté entre son travail et les attentes familiales d’une épouse qui s’apprète à accoucher, mais aussi à voir comment Ron Howard traitait la question de la presse écrite "made in USA".

Le film aborde quelques questions centrales dans la vie d’un support médiatique et je trouve qu’il le fait bien : la question du comité de rédaction où se joue la sélection des faits d’actualité qui auront la chance d’être traités. L’exigence qu’il y a pour un fait d’être couvert un minimum par des images pour avoir la moindre chance d’être évoqué, et à coup sûr, s’il s’agit d’un événement qui doit "monter en Une". La délicate question de la nécessaire recherche d’une garantie incontestable des sources quand on publie une info dont on sait qu’elle est vraie. Et puis la terrible lutte que se livrent les médias concurrents et dans laquelle l’heure du bouclage résonne comme un coup de gong sur un ring de boxe. Implacable démarrage des rotatives à l’heure prévue... à moins qu’un rédac chef ne s’interpose. Mais à quel prix ?

Le film est rythmé par cette exigence du bouclage. Tout va à 100 à l’heure, comme la vie du journaliste principal qui ne sait même plus honorer ses rendez-vous familiaux. Tout passe après. Et quand le journal sort, c’est comme si il avait accouché de la chose la plus importante au monde, à ses yeux ! Le parallèle est intéressant entre les deux époux qui livrent combat l’un et l’autre pour une grossesse "à terme".

Bien que situé dans le monde américain, on retrouve là l’essentiel du monde des médias de partout. La comédie est plaisante, mais les leçons à en tirer bien réelles. Si la photo attendue ne vient pas, l’article ne montera pas en Une. Si le témoignage fiable n’est pas recueilli à temps, on écrira une autre vérité... et des gens auront à souffrir d’une approximation de jugement.

Dure loi des médias qui parlent fort et devraient pourtant parfois se taire... au moins un moment.

Critiques récentes

Top critiques 0 | 10