affiche du film Assassinat de Jesse James

Assassinat de Jesse James

Assassination of Jesse James


Genre : Western
Année de production : 2006
Réalisateur : Andrew Dominik
Pays d'origine : JohnMow
Durée : iireygoUcWMhBhCXzu
Production : https://paydayloans.us.org/ - Learn More
Scénariste : Andrew Dominik dA?A?aprA?A?s le roman de Ron Hansen A?A?Assassination of Jesse James by the coward Robert FordA?A?
Musique : Nick Cave, Warren Ellis
Montage : Dylan Tichenor
Casting : https://paydayloans.us.org/ - Learn More

Synopsis :

https://paydayloans.us.org/ - Learn More

Le trailer

https://paydayloans.us.org/ - Learn More

Les critiques à propos de ce film

L’assassinat de Jesse James de Andrew Dominik

Mieux vaut être averti ce film est lent, long, très long, contemplatif, s’attachant énormément aux personnages à travers leurs psychologies, leurs doutes et leurs attentes.

Aux adeptes du bang bang au fin fond du far west s’abstenir. Ce film est un western au genre nouveau.

Brad Pitt campe sous les traits de Jesse James, un illustre hors-la-loi aux comportements ambigus et complexes. Partagé entre banditisme et vie en société avec femme et enfants, il tente de consolider les deux pourtant il sait que cette bataille est perdue d’avance.

Jesse James croise la route d’un jeune homme Robert Ford, celui-ci est depuis son plus jeune âge émerveillé par cette légende vivante, il voue à James une admiration telle qu’il en devient inquiétant et malsain.

Un jeu étrange prend vie entre les deux personnages, un vrai duel psychologique est lancé. Etre propulsé au rang de mythe, n’est pas chose simple sans risquer de basculer.

Pitt nous offre une interprétation juste et troublante, Casey Affleck se montre aussi très convainquant.

On ne se sort pas indemne après avoir vu ce film, évidemment de par sa longueur et sa lenteur, il assomme mais étrangement on se sent enrichi et en questionnement sur l’homme au sens large, sur sa perception des choses, son raisonnement, sa fragilité.