affiche du film Shark Night - 3D

Shark Night - 3D

Shark Night - 3D


Genre : thriller d'horreur
Année de production : 2010
Pays d'origine : CaseyFed
Durée : 95
Production : wh0cd247559 viagra prescription
Scénariste : Will Hayes, Jesse Studenberg
Musique : Graeme Revell
Montage : Denbis Virkler
Casting : wh0cd247559 viagra prescription

Synopsis :

wh0cd247559 viagra prescription

Le trailer

wh0cd247559 viagra prescription

Les critiques à propos de ce film

Critique du film "Shark Night"

Note:

Il s’agit d’un film de type épouvante, qui a été produit en 3D et dont les thèmes sont les dangers du net et leurs conséquences, les attaques de requins et la criminalité.

Le film est original dans son ensemble : l’histoire est différente de tous les films déjà réalisés sur les attaques des requins, et d’ailleurs très surprenante. Au début du film, on voit du sang et des requins partout. La 3D est très bien réalisée, et les effets sont bien en relief, ce qui est agréable par rapport à d’autres films en 3D moins bien réalisés.

Après le générique de la fin du film, il y a également un clip avec les jeunes acteurs. Beaucoup de spectateurs ont raté ce passage, car il n’est pas annoncé et en général, le public s’en va avant la fin du générique. Ce qui est aussi différent des films du même thème, c’est que les attaques de requins (dont les espèces et leurs caractéristiques sont citées) ne sont pas très sanguinolentes, car elles ne sont pas montrées en détail et la caméra ne s’attardent pas sur ces scènes-là.

Cependant, le scénario de départ est assez prévisible, ce qui enlève tout le suspense du film. C’est aussi du plagia par rapport aux « Dents de la mer », puisque c’est un sujet qui a déjà été traité abondamment au cinéma.

De plus, les prestations des acteurs ne sont vraiment pas intéressantes : ils jouent mal la comédie et ne semblent suffisamment pas avoir peur des requins. Les émotions sont donc très mal exprimées.

Seul le message du réalisateur peut être intéressant, puisqu’il évoque les influences que le net peut avoir sur les comportements et les attitudes malsaines qu’il peut provoquer.

En bref, il s’agit d’un film tout public, puisque pas si horrible que l’on aurait pu imaginer.