affiche du film Nanny  / Nanny Magique

Nanny / Nanny Magique

Nanny McPhee


Genre : ComA?A©die fantaisiste
Année de production : 2005
Réalisateur : Kirk Jones
Pays d'origine : JamesMow
Durée : 97
Production : payday loans online
Scénariste : Emma Thompson
Musique : Patrick Doyle
Montage : Justin Krish
Casting : payday loans online

Synopsis :

payday loans online

Le trailer

payday loans online

Les critiques à propos de ce film

mary poppins moderne ?

Note:

Sous des apparences de film assez "gnangnan", pour enfants, avec des petits rubans roses et des caricatures de méchante belle mère, cette adaptation de "chere mathilda", une serie de livre ecrits dans les années 60, par chritianna brand, nanny mc phee regorge de bonnes idées et tous se laisseront embarquer par ce conte féerique au discours éducatif.

On découvrire un conte de fées où tout finit bien un tantinet irrévérencieux et délicieusement brouillon , une réflexion sur l’éducation des enfants, sur la stabilité familiale, les valeurs importantes, les différences de classe sociale, l’égalité, l’injustice... bref tout le panel des bons sentiments est passé en revue.

Emma Thompson nous offre un mélange explosif de cendrillon et mary poppins avec cette nounou enchanteresse, bien qu’ affreuse, entourée d’acteurs charismatiques qui jouent leur rôles a merveille et qui bénéficie d’un doublage de qualité. On fond litérallement pour cette galerie de personnages, aussi allumés les uns que les autres, tous bien écrits et interprétés, où les 7 enfants n’ont rien à envier aux adultes. On a le plaisir de retrouver Angela Lansbury, 80 ans, toujours aussi alerte et qu’on a le plaisir à détester. Colin Firth prend un malin et visible plaisir à donner la réplique aux enfants et à Emma Thompson.

Les couleurs des décors sont acidulées, les paysages sont splendides

Ce film se laisse regarder agréablement, captivera les enfants et fera passer un bon moment aux adultes..

Critique de Nanny MacPhee

Note:

Un conte de fées adapté pour le cinéma. Tout y est présent : des enfants orphelins de leur maman, un papa débordé par les soucis financiers, une tante et une belle-mère acariâtres…..et la magie. A priori, ce film a tout pour plaire et pourtant…on s’en lasse très vite.

Autant Marry Poppins nous emmenait dans un monde féerique qui nous donnait presque envie de vivre la même chose qu’elle et les enfants, autant Nanny PcPhee provoque l’effet inverse : les décors sont très colorés mais relativement limités (on en change peu), les personnages secondaires sont déjantés ce qui laisse peu de place à une interprétation qui nous touche, des enfants insupportables au possible à qui il faut apprendre le civisme et, ô miracle, ils l’apprennent mais par quel moyen ? La magie et uniquement la magie.

Il existe pourtant d’autres moyens d’éducation que la magie. Si l’on regarde du côté du film « La Mélodie Du Bonheur », qui se déroule dans un cadre relativement similaire, les 7 enfants sont aussi insupportables que dans Nanny McPhee mais très vite ils vont être écoutés par leur nounou, elle va prendre attention à eux et par là même, ils vont apprendre qu’il existe d’autres moyens de communication que les coups tordus. Et tout cela sans magie. Je ne suis pas contre l’utilisation de celle-ci mais pas de manière abusive. En effet, à un moment donné du film, on a même l’impression que les idées qui viennent à l’esprit d’un des enfants sont insufflées par la magie et là c’est décevant.

Peut-être aurais-je été plus « accessible » à ce film s’il était sorti pour la période de Noël où nous sommes plus ouverts aux contes de fées, histoires insolites,….Ou alors, suis-je trop âgée pour ce genre cinématographique mais je me rassure un peu en me disant que très peu de personnes ont rit des bêtises et sales coups des enfants. Je n’ai pas trop entendu, non plus, les rires des enfants qui se trouvaient dans la salle……