affiche du film Casino Royale

Casino Royale

Casino Royale


Genre : Espionnage
Année de production : 2006
Réalisateur : Martin Campbell
Pays d'origine : MikeMop
Durée : LoEiIlAnzH
Production : loans online
Scénariste : Neal Purvis, Robert Wade, Paul Haggis dA?A?aprA?A?s Ian Fleming (roman)
Musique : David Arnold, Monty Norman
Montage : Stuart Baird
Casting : loans online

Synopsis :

loans online

Le trailer

loans online

Les critiques à propos de ce film


JLK
Casino royal

Note:

Superbe production à vous couper le souffle. Action du début à la fin, sans répétition. Filmé d’une façon très efficace en passant par de très beaux endroits où 007 s’attaque à l’organisation bancaire du crime.

Film où une nouvelle dimension est donnée par son côté tant psychologique et la façon dont les acteurs principaux abordent le sujet, tout en oubliant le côté "gadgets" des précédentes versions de la série de l’agent de sa très gracieuse majesté.

Les jeux sont faits !

Casino Royale est probablement aussi réussi que les deux derniers opus de James Bond avaient été décevants (dépassant parfois les limites du ridicule). Martin Campbell parvient à revenir vers plus de réalisme et de crédibilité, tout en gardant les ingrédients qui ont fait le succès de la série. L’acteur principal, Daniel Craig, malgré son physique peu conforme à l’idée qu’on peut se faire de 007, parvient à s’imposer grâce à son jeu dépouillé (parfois un peu trop) et le côté humain qu’il donne au personnage (James fait part de ses craintes, de ses doutes, et ne cherche plus forcément à passer pour un surhomme invincible). Le scénario lui-même est plus vraisemblable, puisque pour une fois, et sans déflorer l’intrigue, le grand méchant de l’histoire ne cherche pas à contrôler une arme nucléaire pour dominer le monde. Bref, un moment de cinéma des plus agréables, et même si les films de James Bond ne sont pas connus pour élever la raison ou les capacités intellectuelles, on ne peut qu’espérer que les suivants seront dans la lignée de celui-ci.

Casino Royale

Note:

James Bond a fait peau neuve et, autant rompre le suspense, Daniel Craig est tout a fait convaincant dans le role de l’agent secret. Lui qu’on avait decouvert dans Munich de Spielberg possede toute la classe necessaire pour incarner le plus celebre agent des Services Secrets britanniques.

L’histoire quant a elle se situe au commencement de la saga. On y apprend la promotion de l’agent Bond au rang de 007. On y decouvre egalement le grand amour de James, qui bien entendu perira dans l’action. Action qui tourne autour d’une partie de Poker que James devra disputer contre un parrain de la mafia, mettant en jeu l’argent fourni par Sa Majeste.

L’ambiance retro de Casino Royale n’empeche pas de decouvrir des gadgets originaux, bien que moins presents que dans les autres opus de la serie, ainsi que de splendides Aston Martin. Tous les ingredients d’un bon James Bond sont reunis et, n’en deplaisent a certains, cet episode est selon moi tout a fait reussi.