affiche du film American Gangster

American Gangster

American Gangster


Genre : Drame
Année de production : 2006
Pays d'origine : Loans For Bad Credit
Production : short term loans for bad credit short term loans personal loans bad credit best short term loans
Scénariste : Stephen Zaillian, Mark Jacobson
Musique : Marc Streitenfeld
Montage : Pietro Scalia
Casting : short term loans for bad credit short term loans personal loans bad credit best short term loans

Synopsis :

short term loans for bad credit short term loans personal loans bad credit best short term loans

Le trailer

short term loans for bad credit short term loans personal loans bad credit best short term loans

Les critiques à propos de ce film

70’s show

Note:

Ce dernier métrage du Sir est tellement dense que je ne sais pas par où commencer ! En tout cas, il s’agit d’une fresque épique qui-à mon humble avis-a l’ampleur d’un "Gladiator", sauf qu’à la place de l’antiquité on a les 70’s et qu’à la place de Rome on a les States. Rise and fall tourné vers les autres, AG n’a pas qu’un seul personnage principal. La force du métrage réside dans ce côté altruiste qui permet au spectateur la rencontre de multiples protagonistes biens définis et dans ce duel à distance qui se développe entre le Crow et le Washington.

La mise-en-scène de Scott est également très réussi parce-que généreuse, dans le sens où elle se met en retrait et au service d’une histoire plutôt que du tape-à-l’oeil de rigueur. Attention, qu’on ne vienne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit : genre, le papy s’endort sur ses lauriers ! C’est juste qu’à la manière d’un acteur qui parvient à faire passer des émotions sans en faire des tonnes, Scott est dans la retenue. Il n’en fallait pas plus pour mettre en lumière le travail de Steven Zaillan. En effet, le scénariste de "La liste de Schindler" propose, en toile de fond, un véritable documentaire sur la fin d’une époque. C’est aussi cette écriture pleine de finesse qui permet l’absence de manichéisme et la présence d’humanité.

Le casting du film est impressionant : Denzel est non seulement classe mais il parvient a crée une tention palpable bien au-delà de l’écran avec un simple regard. Quant à Russel, il nous offre une performance dans le genre inoubliable tant il maîtrise l’art de la dualité ! Le reste du casting est (j’arrive à court de superlatif !!!) au top : entre un Josh Brolin qui devient lentement mais sûrement un acteur référence et un Chiwetel Ejiofor qui marque de plus en plus les mémoires...toute la distribution est en état de grâce (en parlant de grâce : j’ai oublié de cité Carla Gugino !)

Bon, un p’tit mot sur la musique parce que perso j’ai pas mal hoché la tête (Bobby Womack rulez) et je termine sur le bémol (il en fallait bien un !) incarné par l’absence de réel surprise. Trop classique, on est entrainé dans un récit dont on connait la conclusion dès le départ (sans vouloir spoiler). Mais après tout, n’est-ce pas le principe même de ce type de film ?

Hormis, ce détail : "American Gangster" est ENORME...enfin, jvoulais dire BIG !