Analyses récentes

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48

Affiche du film Arbres

Arbres

Auprès de mon arbre, je vivais heureux Soutenu par la narration de Michel Bouquet, Arbres est un moyen-métrage documentaire qui propose un voyage contemplatif, philosophique et émerveillé autour du personnage principal de l’univers sylvestre. Les réalisateurs Née en 1967, Sophie Bruneau est (...) Consulter l'analyse >

Affiche du film Ben-Hur

Ben-Hur

Le christianisme à la rescousse d’Hollywood Pari financier pour sauver le studio MGM, Ben-Hur est le remake à grand spectacle d’une précédente version cinématographique d’un best-seller américain fortement teinté de christianisme écrit par Lew Wallace en 1880. Le réalisateur Né à Mulhouse en 1902, (...) Consulter l'analyse >

Affiche du film La Grande Illusion

La Grande Illusion

« En espérant que cela soit la dernière… » Grand succès populaire, film humaniste, La Grande Illusion utilise la guerre 14-18 pour plaider en faveur de la fraternité entre les peuples. Sorti en 1937 alors qu’un autre conflit se profile, il exprime les préoccupations politiques de son époque et reflète (...) Consulter l'analyse >

Affiche du film Blow-up

Blow-up

L’insaisissable réalité Palme d’or à Cannes en 1967, Blow Up est un chef-d’oeuvre esthétique qui induit de multiples réflexions sur notre rapport à l’image. Le réalisateur Né en 1912 à Ferrare, Michelangelo Antonioni débute dans le cinéma comme scénariste à l’époque du néoréalisme italien, puis comme (...) Consulter l'analyse >

Affiche du film Les convoyeurs attendent

Les convoyeurs attendent

C’est arrivé près de Charleroi A mi-chemin entre la satire sociale et la chronique douce-amère, cette fable teintée de poésie prend racine dans la Belgique profonde et brosse le portrait d’une famille étouffée par le désir du patriarche (Benoît Poelvoorde) : rentrer dans le nouveau millénaire par la « (...) Consulter l'analyse >

Affiche du film Autant en emporte le vent

Autant en emporte le vent

« Une épopée romantique haute en couleur » Autant en emporte le vent obtint un succès de salle historique soutenu par une des romances les plus mythiques du cinéma, incarnée par Clark Gable et Viven Leigh. Avec en toile de fond la guerre de Sécession, le film revisite un Vieux Sud bâti sur la culture (...) Consulter l'analyse >